Procédés et innovations industriels

Le Service Procédés et Innovations Industriels d’eRcane, créé en 1985, participe à l’optimisation des procédés de récupération du sucre. Une équipe d’ingénieurs et de techniciens intervient à tous les niveaux du process et mène des programmes de recherche et développement à destination de la filière.

Principal outil à sa disposition, le laboratoire Emile Hugot possède tous les équipements analytiques nécessaires à la caractérisation des produits de l’industrie sucrière. Accrédité ISO 9001 depuis 2019, il sert de référence aux deux sucreries réunionnaises et travaille en relation avec l’ICUMSA (International Commission for Uniform Methods of Sugar Analysis).

Le savoir-faire du service est aussi mis à disposition des complexes sucriers extérieurs avec la réalisation d’analyses à façon, de formation et de missions d’expertises (Afrique, Antilles, Brésil…)

Les services du laboratoire

 

Le laboratoire « Emile Hugot », en hommage à l’un des pères de l’industrie sucrière Réunionnaise, est au cœur de l’activité process sucrier avec un panel d’une quarantaine d’analyses adaptées aux produits du process sucrier.

En routine chaque semaine, pendant la campagne sucrière, nous procédons à des analyses d’échantillons en provenance des deux usines de l’île. Ces résultats permettent de confirmer ceux obtenus par les laboratoires des usines, mais également d’aller plus loin dans les analyses grâce à des équipements spécifiques (chromatographies, spectromètres…).

Nous attestons de la validité de nos résultats par la participation à deux réseaux d’inter-calibration, l’un étant géré par notre laboratoire et le second organisé au niveau européen par l’organisme LGC SUPS (SUgar Proficiency System) et recommandé par l’ICUMSA.

L’obtention de la certification ISO 9001 délivrée par l’AFNOR en 2019 témoigne de notre engagement auprès de nos clients et de la rigueur de notre travail.

L’appui au process sucrier

L’amélioration de la performance industrielle est un souci permanent des sucreries : cette démarche est importante pour apporter des gains de productivité à la filière : maximisation de la récupération du sucre, optimisation des consommations énergétiques…

Aussi, le service intervient dans les sucreries pour améliorer leurs outils de production. L’équipe d’eRcane effectue des prélèvements et analyses sur différents produits ciblés, afin de permettre des mesures spécifiques : impact de la qualité de la canne, mesure du taux d’extraction des moulins, des performances thermiques de l’usine, épuisements en ateliers de cristallisation et recherches des causes de pertes en sucre… Ces données sont interprétées puis des préconisations sont élaborées, en concertation avec les équipes techniques des sucreries.

Des sessions de formation sont régulièrement organisées par eRcane à destination des personnels des usines, sur les différentes étapes du process sucrier (extraction, clarification, évaporation, cristallisation) ou pour répondre à des demandes spécifiques.

L’innovation

Le Service Procédés et Innovations Industriels conduit différents programmes de Recherche et Développement, facteurs d’innovations dans la filière. Ces programmes portent sur l’adaptation ou le développement de méthodes analytiques adaptées à tous les produits de la canne, la création de nouveaux outils.

Un autre aspect de l’innovation mis en avant dans le service est la recherche de nouveaux débouchés pour la canne en complément des valorisations actuelles. En effet, la canne à sucre est une plante idéale pour servir de base à une bioraffinerie : elle permet déjà de produire du sucre, débouché alimentaire, mais aussi de l’électricité avec la bagasse, des amendements organiques avec l’écume et de l’alcool avec la mélasse. Ainsi, tout comme le pétrole brut qui est fractionné en de nombreux produits (carburant, plastiques, produits chimiques…), la bioraffinerie utilise des procédés de séparation des différents constituants des plantes et leur offre des voies de valorisation.

Bioraffinerie de la canne à sucre, en rouge les valorisations actuelles, en vert celles à l’étude